Ce que vous devez savoir avant de réaliser une augmentation mammaire.

Un certain nombre de femmes, de tout âge et pour des raisons aussi diverses que variées, peuvent songer à recourir à une augmentation mammaire. Cela peut être du fait d’un complexe et d’une réelle souffrance, ou bien simplement une envie de changer de silhouette. Mais par ou commencer, et que faut t’il savoir avant de franchir le pas ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Réfléchir avant de prendre une décision.

Avant d’aborder les éléments à prendre en compte proprement parler concernant l’augmentation mammaire, assurez vous de votre décision, ferme et irrévocable de franchir le pas. En effet, gardez bien en tête qu’il ne s’agit pas d’une décision anodine, et qu’il est question d’une véritable opération chirurgicale avec la lourdeur et les possibles complications que cela comporte. Réfléchissez calmement, parlez-en à vos proches, votre conjoint et un médecin, évidemment la décision finale vous revient.

Autre paramètre à prendre en compte qui n’a rien à voir avec la santé, mais la chirurgie mammaire a un coût élevé (entre 4 et 8000 euros). Et sauf opération de réparation (exemple ablation due a un cancer du sein) la sécurité sociale ne prend pas en charge les opérations dites « de confort ». Certaines mutuelles le font, mais renseignez vous bien et tenez en compte. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel comme le docteur sylvain david pour prendre votre décision

Votre décision est prise.

Prochaine étape donc, il est maintenant question de discuter avec un médecin des contre-indication éventuelles, mais aussi du choix de prothèses. Il vous examinera afin de déterminer par rapport à votre morphologie notamment le type d’intervention à effectuer (type d’incision etc), il vous donnera aussi quelques conseils à suivre pour favoriser la bonne cicatrisation notamment.(éviter certain médicaments ainsi que la consommation de tabac).

Le choix des prothèses.

Un paramètre essentiel et difficile à appréhender du fait du grand nombre de prothèses existantes, variées aussi bien en tailles et formes qu’en matières. Le médecin saura vous orienter vers le type de prothèse la plus adaptée à votre cas, en revanche concernant le volume cela ne dépend que de vous et vos envies. Il est parfois difficile de se rendre compte de ce à quoi l’on pourrait ressembler avec telle taille ou une autre. C’est pourquoi la meilleure solution reste de vous glisser des implants tests sous vos vêtements afin d’avoir déjà un ordre d’idée plus précis d’à quoi s’attendre.

Après l’opération.

Tout s’est bien passé et vous avez enfin la poitrine de vos rêves, mais ce n’est pas fini pour autant. En effet, tôt ou tard, une opération et un remplacement des prothèses devra se faire, sans complication, ce changement intervient généralement sous 10 à 15 ans. Des complications peuvent également nécessiter une ré-opération, l’un des plus connus est l’apparition de coques. Il s’agit d’une réaction des tissus autour de la prothèse, entraînant une rigidité voir une douleur aux seins. Il existe 4 stades de coques, et fort heureusement seuls les 3 et 4 nécessitent une ré-opération. De plus cette complication ne survient en moyenne que dans 3 à 5 % des cas et les stades 3 et 4 ne surviennent que dans moins de 1 % des cas, renseignez-vous auprès de chirurgiens plasticiens.

Laisser un commentaire